La publicité ambitionne de refléter et de répondre aux évolutions que connaît notre société. Par essence ultra-contemporaine, il est vital pour elle d’anticiper et d’adopter les nouveaux usages, aussi est-ce un secteur amené à évoluer rapidement. Voici un aperçu non exhaustif des grandes tendances à l’oeuvre dans l’industrie publicitaire.

La publicité numérique continue de se développer, captant une part exponentiellement croissante des investissements, au détriment de supports plus traditionnels tels que la radio ou la presse écrite.

Les messages directement promotionnels cèdent peu à peu place au « brand content », technique par laquelle un annonceur se positionne comme un média produisant et diffusant des contenus (fictions, documentaires, trucs et astuces…) à valeur ajoutée, illustrant ses valeurs mais n’évoquant que subtilement ses produits.

S’il est important pour les annonceurs de conquérir de nouveaux clients, avec la saturation des marchés, retenir ceux qu’ils ont l’est également de plus en plus. Les opérations de fidélisation ou de CRM (gestion de la relation avec les clients), qui ont pris de l’ampleur au cours des dernières années, semblent donc avoir de beaux jours devant eux.

Les influenceurs (célébrités traditionnelles mais aussi blogueurs ou Youtubeurs disposant d’importantes communautés de fans) sont de plus en plus sollicités par les marques comme par les agences : admirés et souvent imités par leurs communautés, leur présence dans une campagne peut la faire bénéficier d’un rayonnement considérable.

La réalité augmentée et la réalité virtuelle, encore perfectibles d’un point de vue technique, pourraient bien révolutionner l’industrie en cas d’avancées technologiques, comme l’illustre l’incroyable succès du jeu mobile Pokemon Go avec ses centaines de milliers d’utilisateurs.

La nature et la forme des supports publicitaires se sont diversifiées ces dernières années, avec l’apparition de formats non conventionnels comme les webseries ou les advergames (des jeux immersifs à finalité promotionnelle) voire, pour citer l’un des plus spectaculaires, le « skyvertising », qui consiste à faire du ciel l’espace sur lequel sera diffusé un message promotionnel.

La publicité 2.0, ou interactive, par laquelle l’annonceur s’efforce d’entamer un véritable dialogue avec ses publics, a le vent en poupe. Elle se manifeste notamment sous la forme de campagnes sur les réseaux sociaux, où les marques interagissent directement avec leurs clients, ou encore à travers le développement des chatbots (agents conversationnels automatisés), rapidement adoptés par un nombre croissant d’annonceurs.