Aux antipodes de la promotion de biens de consommation, les techniques publicitaires sont souvent employées pour promouvoir un dirigeant, un candidat, un parti, une cause ou un projet politique.

Les mécanismes de persuasion (marqueurs tels que slogans ou logos, élaboration d’un argumentaire narratif mêlant éléments rationnels et affectifs) comme les supports (achats médias, street marketing et distribution de tracts, campagnes sur les réseaux sociaux) sont souvent les mêmes que pour une campagne de publicité promotionnelle pour un produit.

Sans doute parce que les concepteurs des campagnes sont les mêmes : c’est ainsi le célèbre publicitaire Jacques Séguéla qui utilisa pour le candidat François Mitterrand le slogan « La force tranquille » lors de la campagne présidentielle de 1981. Depuis, nombre d’autres slogans de campagnes français se sont gravés dans les mémoires (« Vivement demain », « Ensemble tout devient possible »…)

Réciproquement, les annonceurs détournent allègrement l’image de figures politiques pour rendre leurs publicités plus marquantes et attirer l’attention. Des marques telles que l’entreprise de location de voiture Sixt ou l’entreprise de prêt-à-porter Benetton se sont récemment illustrées par des publicités audacieuses mettant en scène (et moquant plus ou moins gentiment) des leaders politiques mondiaux.